à la librairie La Flibuste

Heure de Poésie, Lecture et dédicace Vers Vermersch, Thomas Dunoyer de Segonzac

Si la vie du communard Eugène Vermersch ressemble à une suite d’échecs, c’est certainement la raison pour laquelle Thomas Dunoyer de Segonzac s’y intéresse. Il en dresse un portrait-poème, peu classique dans son genre. « C’est un poème anti-norme ? » se demande l’auteur lui-même sur la fin du texte. Thomas Dunoyer de Segonzac nous embarque dans sa quête d’une reconstitution de Vermersch, et de la Commune, avec quelques sorties de route. Le portrait physique de Vermersch lui sert de fil conducteur, ici le corps est moteur. Il nous balade dans un passé, cherche les traces encore présentes, voit les fantômes et nous embarque avec lui dans cet essai-poème-récit.

Peintre, activiste et musicien, Thomas Dunoyer de Segonzac ne craint pas la polyactivité. Parmi les mots-clé qui illustrent son parcours, listons le label qu’il anime (No Lagos Musique), les nombreux groupes auxquels il participe (Mamiedaragon, Bordigaga, Mouvelle, Le Gros, Bled, La Petite Paire des Peuples) ou les récompenses qu’il reçoit pour ses peintures (Novembre à Vitry - 2018).
Sous le nom de La banque de jeu de pharaon il joue des comptines minimalistes à base de voix (a capella, de-ci de-là), de samples, de boucles de K7, parfois de field recordings… ou pas. Symphonie minute goût Ferrari-poulet… nous dit-il… On en redemande !

Auteur régulier de critique musicale pour Audimat, Musique Journal, Revue et Corrigée.
Eugène Vermersch, né à Lille en 1845, était journaliste, pamphlétaire, poète, cofondateur du très extrémiste journal Le père Duchêne dont une soixantaine de numéros furent publiés pendant la Commune de Paris. Suite à la répression du gouvernement Thiers pendant la semaine sanglante, il partira se réfugier successivement en Belgique, en Hollande puis à Londres. Il y fonda le journal Qui vive !, dans lequel il publia Les Incendiaires, un grand poème apocalyptique sur la Commune de Paris.

Suite à l’échec de Qui vive ! il fonda plusieurs autres journaux éphémères, Vermersch, l’Union démocratique, et l’Avenir, qui furent tous abandonnés faute de moyens. Atteint de crises de démence paranoïaques, sans doute dues à la misère dans laquelle il vivait, il sera placé à l’asile où il mourra en 1878.

  • Partager cet article sur les réseaux sociaux

Événement Facebook

Dans la même rubrique

  • Dédicace de Dav Guedin

    Jacques a onze ans quand il est placé dans une ferme normande en 1944. Ce jeune orphelin est au centre d’un récit choral, l’Histoire dans l’histoire de ces hommes et femmes aux vies modestes qui ont traversé deux guerres et accueilli des dizaines de réfugiés... Illustrateur et scénariste, Dav Guedin s’est d’abord fait connaître par la création du collectif Crazy Dolls où il réunissait, via un site web et des expositions, divers confectionneurs de poupées et de peluches bizarres. Ses premiers (…)

  • Lecture bilingue franco-portugaise

    Samedi 22 juin, à 17h, nous vous proposons d’entendre des extraits de ce recueil d’adufe, lors d’une lecture franco-portugaise assurée par la librairie et Claudine Da Silva-Oliveira.
    Juliette Rousseau, directrice de la poésie aux Editions du commun, nous fera le plaisir de sa présence.
    Originaire de la Beira Baixa au Portugal, l’Adufe est une tradition musicale populaire qui mêle chant et percussion. Transmise oralement de mère en fille, c’est une pratique vieille d’au moins 2000 ans. Les (…)

  • Dédicace et Lecture de Rachel Easterman-Ulmann

    « Ces tests entrepris au départ pour elle, dans un dialogue qui poursuivait les sous-entendus de nos face-à-face, je les ai continués pour mettre derrière moi ce qui m’a tellement bouleversée, quitter le ressassement du souvenir et des regrets, tourner la page par et avec les mots. »
    Quelques poèmes et un carnet de tests qui jouent avec les codes et l’imaginaire féministe, et revisitent les différentes étapes de l’état amoureux.
    Un questionnaire poétique, oulipien, drôle et engagé, auquel (…)

  • Dédicace de Voto

    Les Bérus Riaient Noir est un roman graphique signé Voto proposant une immersion dans cette époque pleine d’effervescence que furent les années 80 et l’odyssée du groupe Bérurier Noir et de la scène punk française : Fanzines pirates, squats politiques, labels indépendants, concerts sauvages, radios libres et joyeux collectifs rythment le récit d’une jeunesse rebelle !

  • Dédicace de Niko Tackian

    Tout se noue dans la forêt des Vosges, froide et sombre.
    Loin sous les arbres, deux adolescents sont retrouvés morts, le corps marqué au fer par un triangle noir. C’est un message anonyme qui a alerté les autorités. La police criminelle de Strasbourg dépêche le commandant Max Keller, un flic discret et silencieux. Enfant, il était l’ami sur qui on peut compter, adulte il est devenu un enquêteur remarquable, connu pour son intégrité et sa persévérance.
    Au nord de la même forêt, Pierre (…)

  • Dédicace de Dalibor Frioux

    Début du XXe siècle, l’électricité est synonyme de progrès. Elle permet d’illuminer la nuit, de dialoguer à distance grâce au téléphone, bientôt d’effectuer des transmissions radiophoniques. Fascinés, scientifiques et ingénieurs se bousculent dans la course aux découvertes. Vies électriques est le roman de deux destins croisés, emportés par la science.
    Le jeune Allemand Hans Berger se consacre ainsi à la recherche médicale avec l’idée folle de détecter les ondes d’une mystérieuse « énergie (…)

  • Yoga Shalala Rencontre et dédicace avec Jeanne Burgart Goutal et Aurore Chapon

    Par le duo à l’origine de Resisters !
    "La voie du yoga telle que je l’ai vécue est une jungle touffue, faite de mille sentiers qui s’entrecroisent, s’emmêlent et nous embrouillent. De larges pistes conduisent aux clairières les plus connues, mais il y a aussi des bifurcations secrètes, des pentes qui ne mènent nulle part, des pistes à demi effacées, des passerelles dissimulées, des descentes, des montées. "
    Le yoga n’est ni un sport ni une pratique de bien-être. Il est bien plus que (…)

  • Regards sur la littérature prolétarienne

    L’actualité de Michel Ragon : - réédition de Nous sommes 17 sous une lune très petite de Michel Ragon, aux éditions Prolit’s - le livre de Thierry Maricourt Une rage de lire, le jeune Michel Ragon, aux éditions de l’Echappée - la revue Fragments par Raphaël Romnée

  • Histoire de l’Unef : rencontre avec Frédérick Genevée et Guillaume Hoibian

    Nous vous invitons à une rencontre & dédicace avec les deux auteurs de l’ouvrage Histoire de l’UNEF (1971-2001), du “Renouveau” à la “réunification”, publié grâce à une coédition Arcane 17 et Syllepse en mars 2024.
    Frédérick Genevée et Guillaume Hoibian ont mené une étude inédite sur l’une des deux UNEF nées de la scission du syndicalisme étudiant en 1971. Ils ont d’abord dû reconstituer le fonds d’archives qui avait disparu lors de la réunification de 2001, ils ont aussi conduit des (…)

  • Printemps des Poètes avec Ariane Dreyfus et Alexandre Bonnet-Terrile du Castor Astral, et les Jbis !

    116 poètes contemporains proposent des textes en très grande majorité inédits.
    Tous partagent notre quotidien autour de la thématique de la grâce.
    Leurs écrits sont d’une diversité et d’une richesse stimulantes. Ils offrent un large panorama de la poésie francophone de notre époque.

  • Dédicace avec Thierry Chavant, Mathieu Olivier et Roger Benjamin

    Du Donbass au Sahel, les mercenaires de la milice privée Wagner se sont mis au service des ambitions de puissance du président russe Vladimir Poutine. Multipliant pillages et meurtres, ces hommes ont combattu au Mali, en Centrafrique, en Libye ou en Syrie, avant de prendre d’assaut le territoire ukrainien. Aux commandes de cette machine militaro-mafieuse, amalgame d’entreprises et de communicants autant que de soldats, un homme que nul ou presque ne connaissait jusqu’alors : Evgueni (…)

  • Dédicace avec Nikos Maurice

    Harvey Zrodwayne est un jeune dramaturge et scénariste, brillant et gouailleur. Après ses premiers succès new-yorkais, son agent lui propose de rejoindre Hollywood où une carrière fulgurante l’attend. Seul hic : Harvey est communiste. Et en cette année 1951, le maccarthysme et la chasse aux sorcières battent leur plein, les têtes d’affiche tombent les unes après les autres pour « activités anti-américaines » et la méfiance est généralisée. Le héros s’en aperçoit vite, lui qui retrouve à Los (…)