La Sirène, le Marchand et la Courtisane d’Imogen Hermes Gowar chez Belfond

Prenez une pincée de Charles Dickens, mélangez à un brin d’Elena Ferrante, ajoutez un soupçon de Jules Verne, et vous obtenez un roman historique plein d’aventures, de rebondissements et d’imagination. Une plongée fascinante dans le Londres du XVIIIe siècle, où le merveilleux côtoie les réalités sociale les plus dures, notamment pour les femmes. C’est le premier livre d’Imogen Hermes Gowar : on attend les suivants avec impatience !

  • Partager cet article sur les réseaux sociaux

Nos autres coups de cœur

  • Magma, de Thora Hjörleifsdòttir chez Agullo Editions

    Voilà un texte qui vous attrape. Qui se lit d’une traite, le souffle retenu et le cœur serré, douloureusement addictif comme la relation d’emprise dans laquelle la jeune narratrice est piégée. Voilà un texte composé de fragments plus poignants les uns que les autres, comme autant de séquences décrivant les mécanismes de l’abus physique et moral que certain.es nomment "amour". Voilà un texte à lire, mais aussi et surtout à partager avec les jeunes adultes en devenir.

  • American Mother, de Colum McCann avec Diane Foley chez Belfond

    En 2014, le journaliste James Foley est décapité par Daech sous les yeux du monde entier. Le jour de sa mort, Colum McCann découvre une photo du jeune homme lisant l’un de ses romans. Il propose alors à la mère de James de raconter son histoire. Elle acceptera 6 ans plus tard. Le résultat : hommage à ce garçon généreux, altruiste et attachant, un livre poignant, où se mêlent la souffrance, les doutes, la compassion et l’aspiration au pardon d’une mère qui a rencontré l’un des assassins de (...)

  • Premières plumes, de Charlie Gilmour aux Editions Métailié

    Tout ce que l’on peut attendre d’un livre est dans ce roman. Une histoire d’amour, existentielle, entre un homme et une pie. Entre un homme et lui-même, en quête de son identité, sur les traces de celle d’un père absent dont il faut apprendre pourquoi il le fut afin de ne pas le devenir. Une histoire de famille d’une honnêteté renversante. Le portrait d’une compagne, qui témoigne avant tout de la force et de la solidité d’une femme sur qui le narrateur et protagoniste compte de manière (...)

  • J’écris blessure de Garous Abdolmalekian

    À couper le souffle !
    Pas un vers, pas une strophe, pas un poème de ce recueil époustouflant n’échappe à la puissance, à la justesse, à la profondeur de la poésie de Garous Abdolmalekian.
    À lire, offrir, relire et offrir encore !

  • La version qui n’intéresse personne d’Émmanuelle Pierrot

    Voici l’époustouflant premier roman d’une autrice à suivre... On pense à Kerouac, à Krakauer, à la beat generation et à ces histoires initiatiques inspirantes dont la lecture est addictive, poignante et instructive.
    Sous couvert de nous embarquer dans le Yukon aux côtés d’une punk du XXIe siècle et de sa chienne louve, Emmanuelle Pierrot raconte les mécanismes à l’œuvre - et leurs conséquences - au sein d’un collectif lorsqu’il se retourne contre l’un de ses membres.

  • Deborah Lévy : Ce que je ne veux pas savoir ; Le Coût de la vie ; État des lieux

    De son enfance en Afrique du Sud, où son père, militant de l’ANC, a été jeté en prison, en passant par son divorce à 50 ans et sa vie à Londres avec ses deux filles et son vélo électrique, jusqu’à ses voyages aux quatre coins du monde après le départ de ses filles, Deborah Levy nous livre son « autobiographie vivante » et pétillante, féministe, politique et émancipatrice, où l’humour se mêle à des moments de tristesse, sans jamais nous malmener mais en nous prenant par la main comme le (...)

  • Alegret apprenti chevalier de Claudette Chevallier-Spire

    À la disparition de sa mère, Alegret, apprenti forgeron qui rêve de devenir chevalier, part sur les traces de son père grâce à un médaillon que ses parents lui ont laissé...
    Une aventure sur le XIIe siècle très bien documentée et pleine de rebondissements !

  • Debout Maman Ours ! de Ryan T. Higgins

    Génial, Maman Ours revient ! Dans cet album, l’Ours Michel se fait comme toujours malmener par les souris, qui se sont cette fois mis en tête de faire participer le lecteur. L’enfant va donc tapoter, faire tourner et bouger le livre dans tous les sens, pour le plus grand malheur de Michel ! Hilarant ! (peut se lire indépendamment des autres tomes.)

  • Vous connaissez la rue Verte ? d’Alice Turquois

    Une petite fille nous présente ses voisins de la rue Verte. Ce livre aux graphismes attrayants plaira beaucoup aux 4-7 ans !

  • Chien 51 de Laurent Gaudé

    Blade Runner made in Gaudé !
    Vous avez peur que Laurent Gaudé puisse rater son entrée en dystopie ? Aucun risque, c’est toujours aussi beau, fort, grand, passionnant...

  • L’inventeur de Miguel Bonnefoy

    L’histoire véritablement romanesque d’un inventeur français méconnu, dépeint avec beaucoup de style et d’humour par Miguel Bonnefoy.
    Augustin Mouchot, homme né fragile et qui le restera toute sa vie, passe de l’ombre à la lumière un nombre incalculable de fois durant son existence, cherchant tout du long à sortir d’une condition misérable pour rejoindre les plus grands de son siècle.

  • Les Méditerranéennes d’Emmanuel Ruben

    C’est une histoire de ponts. Ceux de la ville de Constantine en Algérie, ceux de la mémoire familiale, ceux entre mythes, histoire, magie et réalité, ceux de l’exil des Juifs algériens à travers la Méditerranée et les drames, ceux entre les moments drôles, tristes, durs, terribles ou tendres. Un pont que l’on aimerait sans fin, admirant ce fleuve littéraire qui nous emporte.