La Rivière des disparues de Liz Moore chez Buchet/Chastel

Ne vous fiez pas aux apparences : ce livre ressemble à un thriller classique, mais il n’en est rien. À Kensington, un quartier de Philadelphie ravagé par la drogue, des femmes sont retrouvées mortes. Kacey, la sœur de l’agent de police Michaela Fitzpatrick, a disparu. Le prétexte à un beau roman, triste et émouvant, sur la quête désespérée d’une femme à la recherche de sa sœur héroïnomane. Un livre dédié à toutes les victimes de la drogue.

  • Partager cet article sur les réseaux sociaux

Nos autres coups de cœur

  • Félicratie d’H. Lenoir aux Éditions Sarbacane

    Et si les humains étaient devenus les animaux domestiques d’extraterrestres moches et envahissants allergiques aux poils de chats ?
    Un roman de science fiction absurde et addictif pour tous les amoureux des chats et des extraterrestres !

  • Les terriens de Sayaka Murata aux Éditions Denoël

    Une petite fille maltraitée par sa mère et victime d’un pédophile se crée un monde imaginaire pour survivre. Elle tient aussi grâce à son cousin, qu’elle voit une fois par an, jusqu’au jour où tout bascule.
    L’autrice de La fille de la supérette ayant toujours à cœur de dénoncer les pressions sociales, l’exclusion et le conformisme, nous déroute par la radicalité de son texte : viol, dissociation, assassinat, cannibalisme, rien ne nous est épargné. Mais l’on se retrouve littéralement hypnotisé par cette (...)

  • Là où le feu et l’ours de Corinne Morel Darleux chez Éditions Libertalia

    Fable écologique, conte initiatique, roman d’aventure naturaliste et animaliste, voire animiste, pépite imaginaire, joyaux littéraire et poétique, ce livre brûle comme l’incendie, bouscule comme le vent des steppes, adoucit comme le miel et vous plonge dans un oasis de beauté et d’intelligence. De 12 à 112 ans, n’hésitez plus !

  • Dans la prison de Kazuichi Hanawa aux éditions Le Lézard Noir

    Écrit sous forme de nouvelles, ce récit témoigne des conditions de vie de l’auteur durant ses 3 ans d’internement dans le milieu des années 1990.
    Ce manga quasi documentaire, de par sa mise en scène et son style très précis, est tout à la fois fascinant et effrayant. L’organisation et la discipline extrêmes imposées aux prisonniers sont glaçantes, heureusement contrebalancées par quelques moments d’humanité très touchants.
    Un classique dont la réédition nous ravit (...)

  • La Fête des ombres d’Atelier Sentō aux éditions Issekinicho

    Grand coup de cœur pour La Fête des ombres
    Dans un petit village isolé du Japon, les âmes des morts apparaissent sous forme "d’ombres" aux yeux des habitants.
    Naoko a trouvé "son" ombre : elle est la seule à la voir nette mais surtout à pouvoir l’aider à retrouver ses souvenirs.
    Une responsabilité étourdissante pour la jeune femme au passé douloureux...
    Un très bel album, tant par son graphisme que son sujet (...)

  • Le Vagabond des étoiles de Jack London chez Libertalia

    Enfin retraduit, voici sûrement un des plus magnifiques roman de Jack London, fresque historique et fantastique s’attaquant sans concession au système carcéral, à la peine de mort et à la folie des hommes. Un chef d’œuvre à ne rater sous aucun prétexte ! Évadez-vous sans hésitation !

  • L’Épopée espagnole : L’Art de voler, L’Aile brisée, d’Antonio Altarriba et Kim

    Voici les chefs-d’œuvre d’Altarriba et Kim enfin réunis dans cette magnifique Épopée espagnole. Si L’Aile brisée nous décrit l’histoire de la mère d’Altarriba et du secret qu’elle a caché toute sa vie, son bras blessé, tout a commencé avec L’Art de voler, sur la vie du père de l’auteur, un paysan aragonais qui se retrouve embarqué dans la révolution et la guerre civile espagnole aux côtés de la CNT, l’organisation anarcho-syndicaliste qui combattit Franco. À lire et à relire sans hésiter, pour ne jamais oublier (...)

  • La BD documentaire à l’honneur : Logicomix

    Sortie en 2010, cette BD grecque raconte la "quête des fondements des mathématiques", une grave crise intellectuelle au sein du milieu de celle qu’on appelait la "Reine des sciences". Sujet difficile mais brillamment raconté grâce à l’accent mis sur l’un des protagoniste, Bertrand Russel, et sur le côté dramatique et humain de cette histoire.

  • La BD documentaire à l’honneur : L’esprit critique d’Isabelle Bauthian et de Gally

    À la fois outil de compréhension du monde et techniques d’autodéfense intellectuel, ce sujet complexe est très bien introduit par les deux autrices. Définition de la méthode scientifique, présentation des biais cognitifs ... Le tout avec une invitation à l’humilité qui est très agréable.

  • La BD documentaire à l’honneur : Sous terre de Mathieu Burniat

    Un docu sur le sol, des minéraux à la myriade d’organismes vivants qui le peuple. Leurs interactions et l’importance de cet écosystème pour le vivant (et donc en bout de chaine.. nous) est brillamment mis en scène par Mathieu Burniat au travers une sorte de "battle royal" pour le trône d’Hadès. Aussi drôle qu’intéressant !

  • Le Meilleur Coiffeur de Harare de Tendai Hushu aux éditions Zoe

    Vimsai est coiffeuse à Harare, capitale du Zimbabwe. C’est la meilleure du salon, jusqu’à l’arrivée de Dumi. Un homme coiffeur ? On n’avait jamais vu ça à Harare ! Même si Dumi la supplante au travail, ils deviennent amis. Mais Dumi cache quelque chose à Vimsai... Avec simplicité et sans pathos, Tendai Hushu se met dans la peau de cette jeune femme pour nous décrire à petites touches la dure réalité du Zimbabwe. On rit et on pleure avec Vimsai. Ses défauts sont ceux du pays dans lequel elle vit. Elle (...)

  • Coup de cœur littérature et bd pour Bartleby, le scribe de Melville

    Double coup de cœur pour le roman "Bartleby, le scribe" de Melville aux éditions Libertalia et son adaptation graphique magnifique chez Dargaud
    C’est aussi magnifique graphiquement que passionnant sur le fond ! Une grande et belle adaptation du roman de Melville et une subtile analyse de notre monde et des moyens des s’y opposer.